Praliné maison

Cette semaine, me voici relancé dans le « tout fait maison ». Une occasion particulière faisait que j’avais besoin de praliné. Il était pour moi inconcevable d’envisager autre chose que le fait maison. J’avais de plus repéré depuis longtemps sur le blog de Patrick une recette qui avait l’air assez simple à réaliser.

Pour un bon praliné maison, il faut :

250g de noisettes pelées et rôties
250g de sucre en poudre
50g d’eau

Le problème pour moi, c’est que je n’ai pas pu trouver de noisettes pelées et rôties, impossible de mettre la main dessus. Bon, ce n’est pas ce genre d’obstacles qui m’arrête en général.

Donc, sachez que pour peler et rôtir des noisettes avec leur peau, il faut : préchauffer votre four à 170°C et disposer un papier sulfurisé sur la plaque du four. Mettre les noisettes dessus.


Enfourner pour 15 bonnes minutes à 170°C.

A la sortie du four, étaler un torchon sur un plan de travail. Disposer les noisettes au centre. Rabattre le torchon sur les noisettes et frotter les noisettes pour décoller les peaux qui sont grillées et doivent s’enlever facilement. En théorie. Parce qu’en pratique, c’est autre chose.

Je continue donc après avoir enlevé facilement les peaux sur un tiers des noisettes, car il faut peler le restant de noisettes au couteau. Et c’est du travail. Prévoir quelques heures.

Une fois les noisettes pelées, les re-peser pour faire une règle de trois afin d’adapter les mesures des autres ingrédients.

Maintenant, c’est le moment de se lancer.

Mettre l’eau et le sucre en poudre dans une casserole en inox. Pousser la cuisson jusqu’à 120°C (vous aurez besoin d’un thermomètre à sucre). Lorsque la température est atteinte, sortir la casserole du feu. Mettre les noisettes dans la casserole, bien les enrober dans le sirop de sucre. Laisser refroidir tout en continuant de remuer de temps en temps. Attendre que le sucre cristallise.


Remettre sur feu doux, et attendre que l’ensemble caramélise sans cesser de remuer. Au bout d’un long moment (pour moi une vingtaine de minutes) l’ensemble du sucre a caramélisé, on obtient un résultat avec une belle couleur.


Préparer une feuille de papier sulfurisé sur un plan de travail. Verser les noisettes caramélisées dessus. Laisser refroidir.

Quand les noisettes sont bien refroidies et que l’ensemble forme un énorme bloc collé, casser en petits blocs de sucre-noisettes. Mettre le tout dans un robot avec un couteau. Faire tourner pendant plusieurs minutes. Tout d’abord, on obtient une poudre. En insistant beaucoup, l’ensemble commence à se liquéfier un peu, on obtient un magnifique praliné. Pour ma part, je n’ai pas trop insisté : j’ai conservé ça et là quelques tout petits morceaux de noisette qui croustillent sous la dent.

Quand à la saveur du praliné maison, je ne vous dis que ça ! Ça vaut largement les efforts produits ! Et pourtant je n’aime pas trop les noisettes, alors c’est dire…


Et maintenant, que vais-je faire avec ce praliné maison ?

Publicités

Publié dans Crème

Tags :

Permalien 2 Commentaires

2 réponses à “Praliné maison

  1. un paris brest ! un paris brest !!!
    je fais le mien selon la recette de mercotte en mélangeant noisette et amande mais le principe est le même !
    par contre effectivement les noisettes… quel boulot …
    en général je fini par abandonner et si il reste un peu de « peau » et bien tant pis ce n’est pas mauvais pour la santée ^^

  2. Pingback: Paris-Brest « Au gourmand pâtissier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :