Défi le meilleur pâtissier #2 : les macarons à la fraise tagada

Cette deuxième semaine de concours du meilleur pâtisser sur M6 a mis à l’honneur le biscuit sous toutes ses formes.
Pour moi, c’était le moment de me lancer dans un incontournable que je ne maîtrise pas : le macaron à base de meringue italienne. Il y a dans cette recette une étape délicate : savoir incorporer dans les blancs en neige au bon moment le sirop de sucre à la bonne température.

La première fois que je m’étais lancé dans cette recette j’avais plus que dépassé la température de 118°C, avec comme  résultat des coques trop liquides. Il fallait donc absolument que je retente le coup. Comme vous pouvez vous en douter, cela n’a pas été simple.

Mon choix de parfum s’est porté sur un que je n’avais pas encore essayé : la fraise tagada.

Pour la recette de base des coques, j’avais beaucoup entendu parler de la méthode de Christophe Felder; c’est vers cette méthode que j’ai orienté mes recherches. Et j’ai trouvé une recette en pas à pas et en photos sur le blog des Naissances culinaires de Mylie. Mylie, si tu me lis, sache que ton article m’a bien aidé. Cela dit, les macarons, ce n’est pas de la tarte (sans jeu de mots).

Tout d’abord, inutile que je retranscrive le travail de Mylie, elle a tout bien expliqué sur son blog.

Je ne peux pas dire que j’ai raté mes macarons; mais je ne peux pas dire non plus que je les ai réussis. Je pense avoir dépassé un peu la température (mais je ne suis pas sûr) ou alors trop macaronné. Résultat : une pâte un peu trop liquide. Bon, pour un deuxième essai seulement, je suis assez satisfait.

J’ai laissé les coques croûter une vingtaine de minutes et j’ai enfourné pour 15 minutes à 150°C. En ce qui concerne mon four (car chaque four est différent) il fallait bien 15 minutes et pas moins.

Pour la ganache montée à la fraise tagada, j’ai pris la recette sur le blog Les petits plats dans les grands. Par contre j’ai dû me rater un peu dans les proportions de crème. Du coup, ma ganache était trop liquide et elle n’a absolument pas monté. J’ai rattrapé ma ganache en rajoutant dedans un peu plus de chocolat blanc fondu. Une fois l’ensemble bien mélangé et repassé au réfrigérateur une petite demi-heure, j’ai pu enfin garnir mes macarons.

Je suis très satisfait du résultat en goût, tant pour les coques que pour la ganache (reste donc à me perfectionner sur le visuel) ; je crois que je vais persister sur cette recette jusqu’à obtenir des coques parfaites. Je sais qu’il suffit de pas grand chose en plus ou en moins.

Alors, et vous, que pensez-vous du résultat ?

P1050215

P1050224

Publicités

4 réponses à “Défi le meilleur pâtissier #2 : les macarons à la fraise tagada

  1. ils sont magnifiques ! tu e nous aurais pas dit que ta pâte était un poil trop liquide et franchement on y pensait même pas !
    pour ma part les coques je n’ai encore jamais tenté la meringue italienne, la française marche bien et j’ai trouvé « ma » recette et du coup je n’en change plus ^^

  2. Bérangère

    pour ma part, je trouve le visuel très satisfaisant …ils sont appétissants, la coque bien lisse et la ganache paraît mousseuse . Bravo !!

  3. Pingback: Mes plus beaux macarons « Au gourmand pâtissier

  4. santajulia

    ils sont tout en délicatesse vos macarons et de par leur couleur( et donc l effet visuel )et par le contenu
    merci pour ce partage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :