Défi le meilleur pâtissier #3 : La bûche de Noël

Pour cette troisième semaine de concours du meilleur pâtissier, je me suis interrogé sur la recette que j’allais choisir. Finalement, les fêtes de fin d’année approchant à grands pas, je me suis dit que j’allais réaliser la bûche de Noël pour les fêtes de famille.

Mais comment se fait une bûche classique ? Traditionnellement, c’est un biscuit roulé avec une crème au beurre. J’ai recherché une recette en pas à pas avec des photos si possible, et je suis tombé sur la recette de Chef Simon. J’ai choisi de partir sur une recette de bûche vanillée avec de la crème au beurre, parsemée de décorations personnelles 😉

J’ai donc suivi les pas à pas suivants :

La pâte à biscuit, que j’ai choisi d’imbiber de vanille liquide
Cuisson de la pâte à biscuit
– Réalisation de la crème au beurre, parfumée à la vanille en poudre de Madagascar. J’en ai fait deux : une pour le biscuit roulé, une pour la décoration extérieure de la bûche à la poche à douille.
– Pour la décoration extérieure de la bûche, je n’ai pas suivi le pas à pas de Chef Simon qui préconise l’utilisation d’une spatule. Je l’ai réalisée à la poche à douille, avec une douille à bûche.
Décors en chocolat à base de chocolat noir « Caraïbes » et de chocolat blanc « Ivoire » de chez Valhrona. Le résultat est très sympa 🙂
Champignons meringués (chez Chefnini). J’ai doublé la dose de blancs d’oeufs en gardant la dose initiale de sucre car ma meringue était liquide 😦

Si comme moi vous souhaitez vous lancer, prévoyez une bonne demi-journée, car c’est du travail ! Cela dit, les efforts sont récompensés par les éloges des convives et par le résultat visuel. De plus, cette bûche était très bonne 🙂

P1050246

Gâteau Basque

Bonjour à tous,

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas posté de recette, et je m’en excuse. J’ai un emploi du temps bien surchargé qui me freine un peu dans mes élans de pâtissier. Cela dit, il est hors de question d’envisager d’arrêter 😉

Ce week-end, je réalise une recette qui me faisait envie depuis un bon moment déjà ; un gâteau Basque, qui est un de mes gâteaux préférés. Et bien je dirais que pour une première, c’était plutôt pas mal, même s’il y a quelques retouches à faire pour une prochaine fois.

J’en emprunté la recette chez Chocolat et Caetera, qui me semblait vraiment pas mal, avec de bons retours. J’ai respecté les proportions ainsi que les instructions ; je vais juste ajouter quelques précisions qui manquaient par ci par là.

Ingrédients pour un gâteau basque pour 8 personnes :

Pour la pâte sucrée :
300 g de farine
200 g de beurre demi-sel tempéré
200 g de sucre
2 jaunes d’oeufs
1 oeuf

Crème pâtissière :
500 g de lait
4 jaunes d’oeufs
120 g de sucre
50 g de farine
60 g d’amandes en poudre
40 g de beurre demi-sel
40 g de rhum brun
1 gousse de vanille

Pour la dorure :
1 oeuf

Instructions (adaptées de Chocolat et Caetera) :

J’ai réalisé la recette dans un moule à manqué. Avant de vous lancer dans la recette, laisser le beurre à température ambiante quelques heures afin qu’il ramollisse bien.

Préparer la pâte sucrée : fouetter le beurre et le sucre, puis ajouter l’oeuf et les jaunes. Battre au fouet électrique jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux, puis ajouter la farine. Former une boule, l’aplatir légèrement, filmer et réserver au réfrigérateur pendant une heure minimum.

Pendant ce temps, préparer la crème pâtissière : torréfier les amandes en poudre (mettre au four à 150°C pendant 10 minutes). Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue. Dans un saladier, battre les jaunes et le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine, puis le lait, sans cesser de mélanger. Verser le tout à nouveau dans la casserole, laisser épaissir à feu doux, tout en remuant. Hors du feu, ajouter le rhum, les amandes en poudre et quelques minutes après le beurre.

Préchauffer le four à 180° C. Diviser la pâte en deux (une moitié un peu plus grosse que l’autre). Étaler les morceaux de pâte, garnir le moule avec le morceau le plus gros. Bien étaler dans le moule avec la paume de la main, et remonter la pâte sur les bords du moule le plus haut possible pour faire comme un récipient pour la crème pâtissière. Verser la crème pâtissière, puis recouvrir du restant de pâte. Pour cela, façonner des petits morceaux de pâte bien étalés avec la paume de la main afin de couvrir le gâteau petit à petit, en commençant par les bords (jointer avec le rebord). En dernier, couvrir le centre. Dorer ensuite avec un oeuf battu, décorer avec une fourchette.

Enfourner pour 20 à 25 minutes, le gâteau doit être bien doré. Pour ma part 25 minutes n’ont pas suffi, j’ai dû laisser 28 minutes.

Verdict : tout le monde a adoré. Seule critique émise : je n’avais pas mis toute la crème pâtissière n’ayant pas assez étalé la pâte, et il aurait été encore meilleur avec un peu plus de crème.

Auto-critique maintenant : effectivement, la prochaine fois j’étalerai plus la pâte pour faire gagner de la hauteur au rebord, et ainsi pouvoir mettre toute la crème dedans. Ensuite, au niveau de la crème, il y a un écart assez important entre le goût avant et après la cuisson du gâteau. La prochaine fois, je mettrai donc du rhum brun de bonne qualité plutôt que du rhum brun de cuisine.

Délicieux marbré vanille-chocolat

Ayant besoin de faire un gâteau pour le petit déjeuner et ayant plein de restes dans le réfrigérateur, je me suis mis à la recherche d’une recette sympa pour faire un gâteau amélioré. Finalement, je me suis dit qu’un marbré serait pas mal du tout. Etant fan plus jeune du gâteau « Savane » de Brossard, c’est une recette se rapprochant de celui-ci que j’ai choisi.

C’est sur le blog de Audrey que mon choix s’est porté. J’ai suivi sa recette de marbré à la lettre. Résultat : un retour en enfance immédiat : ce gâteau marbré vanille-chocolat est un délice, et il reste moelleux à souhait pendant plusieurs jours. Autant ne pas se priver, mais gare quand même aux calories ! Et oui, il n’a pas l’air comme ça, mais il est diablement calorique.

Je crois que je garderai cette recette de façon définitive, dorénavant 🙂

%d blogueurs aiment cette page :